Grossesse tardive, bonne ou mauvaise idée ?

Votez pour cet article

Grossesse tardive – De plus en plus de femmes envisagent une grossesse après 40 ans. Encouragées par les célébrités toujours plus nombreuses à sauter le pas d’une grossesse tardive, l’idée d’un bébé après 40 ans est vue avec de plus en plus de bienveillance et l’on entend même des personnes s’étonner lorsqu’une femme approchant la quarantaine se dit trop âgée pour envisager une grossesse.

Grossesse tardive, bonne ou mauvaise idée ?

Quels sont les risques d’une grossesse tardive ?

Tout d’abord, la fertilité des femmes ne cesse de chuter après 25 ans. En conséquence, plus une femme avance dans le temps, plus ses chances de parvenir à être enceinte se réduisent. De même, plus elle avance dans le temps, plus le risque de faire une fausse couche est élevé (ceci étant dû à l’âge des ovules).

Après 35 ans, les risques d’anomalies chromosomiques augmentent également de manière exponentielle. Si le risque de trisomie 21 est d’une grossesse sur 1450 à 20 ans, il est d’une grossesse sur 109 à 40 ans et d’une grossesse sur 80 entre 40 et 44 ans.

Les risque de la grossesse après 40 ans

Les risques de complications durant la grossesse sont également plus importants : diabète gestationnel, pathologies vasculaires, prééclampsie etc., les accouchements sont souvent plus longs, plus compliqués (taux de césarienne multiplié par 3) et le risque de prématurité est plus important. Enfin, le périnée a plus de mal à se remettre que celui d’une femme plus jeune.

Quel suivi pour une grossesse à plus de 40 ans ?

Du fait de la particularité de ces grossesses, elles sont considérées comme à risque et suivies de près de façon systématique par un spécialiste.

Des examens complémentaires sont prescrits dès lors qu’une future maman passe la barre des 35 ans (test de d’hyperglycémie provoquée etc.) et si encore récemment une amniocentèse était proposée systématiquement pour les futures mamans de plus de 38 ans, aujourd’hui l’âge n’est plus le seul critère et l’amniocentèse ne sera prescrite que si d’autres examens (clarté nucale, prise de sang pour dosage ht21) révèlent un potentiel problème.

Grâce à un suivi bien meilleur qu’auparavant, la majeure partie des risques liés à ces grossesses dites tardives est suffisamment bien prise en charge et détectée à temps pour permettre de les mener à bien.

Maman à 40 ans, maman plus sereine ?

Si devenir maman à 40 ans implique plus de difficultés durant la grossesse, à l’accouchement et en post-partum, les responsabilités de la parentalité semblent être mieux assumées. Ces mamans de 40 ans sont souvent plus sereines face à leur maternité, plus patientes et se montrent plus disponibles encore pour leurs enfants que les mamans plus jeunes, sûrement du fait qu’elles ont déjà une carrière bien établie, et une vie sociale très stable.

 

Créez votre espace photo bébé 100% privé !

En savoir plus, cliquez ici

Grossesse tardive, bonne ou mauvaise idée ? Audrey privatebebe

Cet article vous a t-il intéressé ?

Summary: Si devenir maman à 40 ans implique plus de difficultés durant la grossesse, à l’accouchement et en post-partum, les responsabilités de la parentalité semblent être mieux assumées.

4.5

est la note donnée par les internautes qui ont lu cet article

Note de l'utilisateur: 0 (0 votes)

Articles similaires

2 Commentaires

  1. lacacouine
    31 mars 2015 à 11 h 14 min Répondre

    Ayant accouché à 41 ans bien tassés en aout 2014, je me permets juste de rectifier quelques trucs : le suivi pendant la grossesse est le même que celui des femmes plus jeunes, tant qu’il n’y a pas de souci particulier; l’amniocentèse n’est proposée que si le dépistage par prise de sang + clarté nucale est mauvais (de mémoire, risque supérieur à 1/250 en combinant les différents tests) : l’âge seul n’est plus un critère, et la sécu ne rembourse donc pas l’amnio si elle est effectuée alors que le dépistage est ok (j’ai été moi-même très surprise pensant qu’une amnio me serait proposée quoi qu’il en soit); quant au test d’hyperglycémie il me semble qu’il est proposé à tout le monde quel que soit l’âge, en tout cas j’ai des amies de moins de 35 ans qui l’ont fait également.
    Voilà!

    • Audrey privatebebe
      1 avril 2015 à 14 h 57 min Répondre

      Oui, en effet, après prise de renseignements auprès d’une amie sage-femme, il s’avère que les indications pour l’amniocentèse ont changé récemment (l’article est mis à jour en conséquence). Concernant le test d’hyperglycémie provoquée, il peut également être prescrit pour d’autres raisons que l’âge (prise de poids importante de la mère, antécédents familiaux et certains groupes ethniques). Merci !

Donnez votre avis à propos de cet article

Code de sécurité Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Lire plus :
Pour que vos liens amoureux ne s’effilochent pas, il est important de ne pas oublier que vous étiez un couple avant d’être une famille
Grossesse & naissance, un vrai chamboulement pour le couple

La grossesse, l’arrivée d’un bébé sont de grands chamboulements à...

Fermer