Limiter les risques de mort subite du nourrisson

Votez pour cet article

 Inattendue, survenant sur des bébés apparemment en bonne santé, elle a lieu le plus souvent durant le sommeil du tout-petit

La médiatisation du terrible drame vécu par l’actrice Ingrid Chauvin et son mari, vient nous rappeler si besoin était, que la mort subite du nourrisson (MSN) est la première cause de décès des bébés âgés entre 1 et 12 mois.

Inattendue, survenant sur des bébés apparemment en bonne santé, elle a lieu le plus souvent durant le sommeil du tout-petit (de jour comme de nuit) et plus fréquemment entre 1 et 4 mois.

Bien que les causes de mort subite du nourrisson restent encore à ce jour mystérieuses, les facteurs augmentant les risques sont en revanche de mieux en mieux identifiés et, l’application stricte des recommandations médicales, et plus particulièrement en ce qui concerne le couchage, ont tout de même permis de réduire considérablement le nombre de décès liés à ce syndrome.

Dodo sur le dos

Couchez votre enfant sur le dos, à plat, sans oreiller, sans coussin. Même si votre entourage vous rappelle que «oui, mais enfin, ça change tout le temps : un coup sur le dos, un coup sur le côté… Moi les miens c’était sur le ventre et ils sont tous bien portants !», rappelez-vous que la science avance par petits pas et que l’on en sait plus aujourd’hui qu’hier (et sans doute moins que demain). Il est en effet à présent scientifiquement admis, que le non respect de cette position augmente 10 à 15 fois le risque de MSN.

Un couchage adapté

Matelas ferme, pas d’oreiller ni de coussin. Pas de couette ni de drap, bébé doit être installé dans une gigoteuse adaptée à son âge et à la saison. Pas de peluches non plus. Vous pouvez, à la rigueur, laisser un doudou mais il doit être de petite taille (il ne doit pas être susceptible de recouvrir le visage de votre bébé), ultra léger et correspondre aux normes recommandées pour son âge.

Température de la chambre et bonne aération

Contrôlez la température de la chambre de votre bébé et faites en sorte (autant que possible) de maintenir une température entre 19 et 21°C. Veillez à ce qu’elle bénéficie d’une bonne aération (aérez au moins 10 minutes par jour, été comme hiver) et que rien ne vienne obturer cette dernière (pas de tour de lit, pas de draps suspendus ou autre décorum entourant le berceau). Enfin, ne couvrez pas trop votre nourrisson.

Laissez bébé digérer

Après la tétée ou le biberon, ne recouchez pas immédiatement bébé. Le maintenir en position verticale, une quinzaine de minutes permet là encore de réduire les risques.

Tétine

Aussi surprenant que cela puisse paraître, une étude parue en 2005 dans le British Medical Journal révèle que les bébés dormant avec une tétine (sucette, lolette) voient leurs risques d’être victimes de la mort subite du nourrisson baisser de 90% et ce, quelles que soient les habitudes de sommeil (recommandations respectées ou non).

Le co-dodo en question

Le co-dodo ou co-sleeping est très controversé. Si vous pratiquez le co-dodo, des précautions particulières sont à prendre : pas d’oreiller, ni de couette dans le lit parental dont le matelas devra être ferme. Tout comme dans son propre lit, bébé doit être couché sur le dos.

Bannissement total de la cigarette et de l’alcool (pour papa comme pour maman) et de toute substance pouvant altérer la vigilance des parents ou provoquer un sommeil artificiel. Même ainsi, de récentes études tendent à démontrer que cette pratique augmente le risque de mort subite du nourrisson jusqu’à cinq fois. Il existe à présent des petits lits ou berceaux qui offrent les avantages du co-dodo tout en sécurisant totalement le couchage de bébé, cette option est la plus prudente.

En revanche, faire dormir bébé dans la même chambre que ses parents les premiers mois est recommandé, notamment au Canada, où l’on encourage cette pratique dans les campagnes de prévention sur les risques de mort subite du nourrisson.
Rappelons que ces précautions aident significativement à réduire les risques mais ne peuvent malheureusement garantir totalement contre la survenue du syndrome de mort subite du nourrisson.

Articles similaires

Vos commentaires

  1. Little Giraffe, la boutique des articles tout doux pour tout-petits
    24 juillet 2014 à 8 h 22 min - Répondre

    […] (CE) et avons été étonnés d’y lire qu’il convenait à tous les âges. Rappelons que, pour minimiser les risques de mort subite du nourrisson, les bébés doivent être couchés sur le dos, sans oreiller et sans peluche ou doudou qui […]

Donnez votre avis à propos de cet article

Code de sécurité Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Lire plus :
Le Baby Sign pour communiquer avec son bébé

Longtemps considéré comme une poupée de chiffon, on sait à...

Fermer