Les 3 dangers de l’été pour bébé

Les 3 dangers de l’été pour bébé
Votez pour cet article

Les 3 dangers de l'été pour bébé

Si l’été rime avec farniente et repos, dès les premiers vrais beaux jours, de nombreux dangers guettent les plus petits. Des accidents qui peuvent être dramatiques, et souvent malgré la présence des parents ou d’adultes, viennent chaque année affreusement garnir les pages des journaux. Petit rappel sur les 3 dangers de l’été et les précautions pour les éviter.

 Défenestration :

Les chutes accidentelles de grande hauteur, plus tristement connues sous le nom de défenestration d’enfants, font chaque année des centaines de petites victimes et sont logiquement en tête de notre rappel des 3 dangers de l’été. En effet, dès les premiers beaux jours, on ouvre les fenêtres pour profiter d’une brise légère et chargée des parfums printaniers.

La grande majorité des chutes accidentelles de grande hauteur ont lieu alors qu’un parent ou un adulte en charge de l’enfant est présent dans la maison et malgré des systèmes de sécurité. Même des tout-petits, ne marchant encore qu’à quatre-pattes en sont victimes. La raison ? Comme pour la grande majorité des accidents domestiques, on sous-estime les capacités des tout-petits qui, attirés par les bruits extérieurs comme des aimants, sont parfois capables d’exploits pour satisfaire leur curiosité et atteindre ce qui semblait pourtant hors d’atteinte.

Les précautions :

–       Ne jamais laisser un enfant (même s’il ne sait ni marcher ni se hisser) seul, même quelques instants, dans une pièce avec une fenêtre ouverte
–       Ne jamais laisser un enfant (même s’il ne sait ni marcher ni se hisser) seul sur une terrasse ou un balcon
–       Ne jamais placer de meuble sous une fenêtre
–       Ne jamais penser qu’un bloque-porte, ou tout autre objet servant de garde-corps suffira à protéger un enfant. Seule la surveillance de chaque instant le fera.

 Noyade

Qu’il s’agisse de piscine, pataugeoire ou autre étendue d’eau grande ou petite, les enfants, et en particulier les plus jeunes, sont hypnotisés par l’eau et, non conscients des dangers potentiels, s’y précipitent tête baissée en une fraction de seconde. Là encore, les noyades font partie des 3 dangers de l’été tant les accidents sont chaque année nombreux, et ce, malgré des normes de sécurité toujours plus serrées.

Il convient toujours de garder en tête qu’un tout jeune enfant peut se noyer dans 5 cm d’eau. Il est important de rappeler également qu’un enfant qui se noie le fait sans aucun bruit, ne pensez donc pas que vous seriez alertés par des cris ou des bruits d’éclaboussements, la panique paralyse et génère un silence quasi total.

Enfin, le fait qu’il y ait beaucoup de monde ou plusieurs adultes autour n’est pas un gage de sécurité car bien souvent, chacun imaginant que l’autre vieille, il s’avère que personne ne le fait au final.

Les précautions :

–       Ne laissez jamais un enfant sans surveillance dans ou près de l’eau (ni même dans le bain, ou dans une pataugeoire), même pour quelques instants
–       À proximité d’une piscine, en bord de mer ou près d’un lac, toujours faire porter des brassards à un enfant, même s’il n’est pas question de baignade
–       Équipez votre piscine de barrière de sécurité ou d’alarme mais n’oubliez pas que cela ne remplace en aucun cas une surveillance de chaque instant
–       Apprenez à vos enfants à nager le plus tôt possible et expliquez-leur les précautions à prendre (en votre présence uniquement, se mouiller la nuque, le ventre, les bras et le dos avant etc.)

 Coup de chaleur :

Les pages des faits divers regorgent de terribles histoires de bébés ou de jeunes enfants laissés dans la voiture en plein cagnard et ce, malgré les nombreux rappels et appels à la vigilance.

Chacun sait donc qu’un enfant (ou un animal) ne doit pas être laissé dans une voiture et ce ne devrait d’ailleurs pas être le cas non plus lorsqu’il fait froid car de nombreux autres risques, moins médiatisés, y sont liés (si bien que l’on peut se demander s’il ne faudrait pas mettre en place, dans toutes les voitures, une alarme qui s’enclencherait en cas de présence d’un être vivant dans l’habitacle fermé).

Mais le coup de chaleur, qui peut s’avérer mortel, peut également survenir en plein trajet, ou à l’extérieur ou encore dans votre maison.

Les bébés et les tout-petits peinent à réguler leur température, ils sont donc particulièrement sensibles à la chaleur et à la déshydratation et, chaque année, de nombreuses hospitalisations de bébés ou de tout-petits déshydratés et inconscients ont lieu.

Les précautions :

–       En cas de fortes chaleurs, faites boire votre bébé ou votre tout-petit le plus souvent possible, par petites quantités et régulièrement tout au long de la journée
–       En été, s’il fait chaud, ne sortez pas votre nouveau-né ou votre tout-petit entre 12h et 16h
–       Si vous devez voyager, préférez le faire de nuit
–       Ne laissez pas bébé dans un endroit confiné, mal aéré et chaud
–       N’hésitez pas à déshabiller bébé, à le laisser en couche dans la maison si vous ne parvenez pas à y maintenir une température tolérable
–       Donnez des bains au cours de la journée pour le rafraîchir

Avec ces quelques précautions, nous vous souhaitons une fin d’été sereine !

Articles similaires

Donnez votre avis à propos de cet article

Code de sécurité Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Lire plus :
Pain d’épices maison pour le goûter et le petit déjeuner

Pain d'épices maison pour le goûter et le petit déjeuner....

Fermer