Une maman écrit un livre pour expliquer le cancer aux enfants

Votez pour cet article

Cancer expliqué aux enfants – Rosanne Ribatto est une artiste-peintre talentueuse et maman de deux enfants. Il y a quelques années, elle apprend qu’elle est atteinte d’un cancer du sein et se refuse à cacher les faits et leurs possibles conséquences à ses deux enfants, alors âgés de 4 et 7 ans. Ils posent de nombreuses questions auxquelles elle tente de répondre avec sincérité tout en se mettant à leur portée et en tentant de conserver la légèreté indispensable pour de si jeunes enfants.

Une maman écrit un livre pour expliquer le cancer aux enfants.

Une maman écrit un livre pour expliquer le cancer aux enfants

Une fois guérie, Rosanne a l’idée de mettre son expérience douloureuse au service d’autres parents en créant un livre pour enfants «Khâki-Ann et le crabe» permettant d’expliquer le cancer simplement, sans gêne et sans violons. L’histoire : « JALLA est un petit garçon qui apprend que sa maman khâki-Ann est malade… un crabe a décidé d’habiter dans son sein… Les questionnements d’un enfant, les réponses de sa maman, leur combat.. Tout cela avec humour et de jolies illustrations de l’Artiste Mihaela Murariu.

Ce projet nous a particulièrement touchés et nous avons souhaité donner un coup de pouce à Rosanne, que nous avons interviewée.

Racontez-nous comment le projet est né ?

Ma grande amie Anne-Frédérique a été atteinte d’un cancer du sein 1 an avant moi, je lui ai téléphoné tous les jours sans exceptions pendant un an (car nous vivons loin) du coup, quand le mien (le crabus) est arrivé, je savais pas mal de choses ayant vécu le cancer d’Annette… Très vite, on a parlé de comment elle avait abordé le sujet avec ses filles et moi avec mes enfants… J’ai acheté pas mal de livres aussi, mais rien qui répondait à nos attentes précises… (les livres existants sont très bien toutefois mais, ils ne sont pas comme moi je le voulais) donc c’est parti de là, Anne-Frédérique (Annette) m’a dit « Ben, écris-le toi, le livre » et m’a poussée en ce sens… Et voilà. Je me suis inspirée de Nos enfants, de leurs questions et de nos réponses puis par des réseaux sociaux j’ai été touchée par le discours de certaines femmes  atteintes du cancer quand elles parlaient de leurs enfants, puis une amie à Marseille est tombée malade aussi… J’ai envoyé par mail le texte du livre à certaines femmes que je connaissais ou non, et les retours ont toujours été que je devrais l’imprimer, que ça les avait aidées… Je n’ai pas la prétention de dire que mon livre va aider toutes les mamans, certaines ne seront pas touchées par ma manière d’aborder la maladie et je le respecte, mais si ça peut aider certaines mamans alors ce sera gagné…

Votre livre a été financé via le site Ulule, pourquoi avoir fait ce choix ? Les maisons d’éditions vous ont-elles claqué la porte au nez ?

Le fait de ne pas avoir de maison d’édition a été un choix de ma part, je voulais choisir où et comment le distribuer… Je ne dis pas jamais mais, pour l’instant, ce livre, je veux choisir les endroits où le vendre… De plus financièrement, la maison d’éditions n’était pas intéressante (sur un livre jeunesse l’auteur va récupérer entre 6 et 12 % avec certaines maisons d’éditions)… Comme je veux donner de l’argent à la recherche contre le cancer du sein sur la vente du livre, moins il y a d’intermédiaires plus je pourrais donner et puis je voudrais aussi pouvoir payer ma super illustratrice si je suis submergée par le succès du livre (sourire), je  penserai à proposer mon livre à une amie éditrice…

Quel a été le plus difficile dans l’élaboration de ce projet ?

De ne pas arriver à l’illustrer… et aujourd’hui le doute. Se dire  : et si ça ne leur plaît pas ?

Vous êtes artiste-peintre, pourquoi avoir fait appel à une illustratrice plutôt que d’illustrer vous-même ?

J’ai essayé, mais je n’ai pas su me détacher de mon histoire, mes dessins n’avaient pas la légèreté que j’attendais et surtout je ME voyais dans ces dessins et je ne voulais pas ça, je voulais que cette femme, khâki-Ann, ne soit pas moi ou Annette, mais soit LA femme, LA maman mais qu’on ne nous reconnaisse pas… Et puis, il y a avait trop de vécu dans mes dessins, trop de détails dont on n’avait pas besoin… Et enfin, je n’ai pas le talent d’une illustratrice, je suis artiste peintre autodidacte et j’ai la chance de compter parmi mes amies très proches une artiste de talent comme Mihaela qui m’a fait le plaisir de m’accompagner dans cette aventure

À ce jour, l’objectif du financement est atteint, où en êtes-vous ? Est-il encore possible de vous aider et si oui, comment ?

À ce jour, nous allons pouvoir imprimer entre 800 et 1000 livres grâce au financement, nous attendons les numéros d’ISBN et code barre, puis nous allons faire un petit comité de lecture avant de lancer définitivement l’impression. Nous voulons faire une sortie en septembre… Et moi, je vais profiter de cet été pour démarcher les endroits désirés et envoyer les petits cadeaux aux personnes ayant contribué via Ulule. J’ai reçu quelques chèques de personnes qui voulaient participer alors que Ulule était terminé, je les mets avec le compte Ulule et cet argent va pouvoir me servir pour la diffusion, les frais postaux etc. Si vous voulez aider ou acheter un livre il faut passer par cette adresse mail rosanneribatto@gmail.com

Comment nos lecteurs peuvent-ils passer commande pour recevoir votre livre ? Est-il distribué en librairies ou sur des sites marchands ?

Pour passer commande, ils peuvent passer par cette adresse mail également rosanneribatto@gmail.com en indiquant nom prénom adresse. Pour l’instant, je n’accepte pas d’argent pour acheter le livre donc c’est juste une réservation et je reviendrai vers eux pour l’achat du livre. Sinon la première librairie où le livre sera en vente est la librairie d’une amie,   « tournez la page » 7 Rue des Princes, 35270 Combourg ..

Quel est son prix de vente ?

Le livre coûtera 13 euros, il fait 48 pages, (il faudra ajouter les frais de port s’il est commandé par voie postale.)

Pour conclure dans cet échange, j’ai souvent utilisé le nom d’amie (pour le début, pour l’illustration, la librairie etc.), c’est vraiment important que ce livre soit une aventure amicale aussi, je me suis permis le luxe de refuser des aides de personnes qui n’étaient pas touchées par l’histoire mais y voyaient un moyen uniquement financier.

J’ai eu, par contre, de belles rencontres avec de jolis coups de cœur amicaux, c’est important pour moi : ce livre c’est le vécu de nos enfants à Anne-Frédérique et moi-même, ce n’est pas rien pour moi de les livrer aux autres, il a fallu un sacré travail psychologique…

Ca ne parait rien mais ça n’a pas été facile, et je n’aurais jamais pensé que ce petit livre que j’avais écrit juste pour mes proches soit aujourd’hui imprimable et diffusable… C’est une belle aventure et la solidarité, le soutien moral et financier que j’ai reçu est juste incroyable. Je suis très émue par tout ça et je laisse quelque chose de très positif à mes enfants..

Quand on tombe malade on se demande « pourquoi MOI », « mon » psy, Monsieur Faivre d’Arcier (un grand monsieur) m’a dit : « ne perdez pas de temps et d’énergie à vous demander pourquoi mais demandez-vous ce que vous allez en faire de positif… » voilà, j’ai trouvé, j’en ai fait un livre… Merci.

Vous pouvez retrouver les peintures de «Kaki» (le nom d’artiste de Rosanne) sa page facebook ou sur le site en préparation www.kankakipeint.com .

Articles similaires

Donnez votre avis à propos de cet article

Code de sécurité Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Lire plus :
Porter son bébé pendant tout l'été
Comment bien porter son bébé, même en été ?

Voici quelques idées d'écharpes de portage ou de porte-bébés physiologiques...

Fermer