Les Diaper Cakes (gâteaux de couches) de Françoise Vermorel

Votez pour cet article

J’ai 41 ans et je suis maman de 2 enfants (une fille de 14 ans et un garçon de 11 ans), je travaille sur Plan-Les-Ouates (Suisse) dans une société spécialisée dans la climatisation et le traitement de l’air. Cette activité de Diaper Cakes est exercée sur mon temps libre.

J’ai réalisé mon 1er « gâteau de couches » en 2000, l’année de naissance de ma fille. J’avais lu dans un magazine pour bébé que le Diaper Cake était une institution aux Etats-Unis, il n’y avait pas d’illustration mais juste un descriptif. J’ai trouvé ça génial ! Dans ma tête, j’imaginais l’allure que pouvait avoir ce gâteau et l’idée d’une pièce montée de couches me titillait.

Les créations de Françoise Vermorel

L’occasion de tester s’est présentée lorsque la cousine de mon mari a accouché d’une petite fille cette année-là. Et me voilà avec les paquets de couches de ma fille en train d’essayer de faire une pièce montée. Pas facile !!!

Mais inconsciemment et sans jamais avoir vu de photo j’ai fait mon 1er montage. Cette cousine avait tellement été emballée et moi je m’étais tellement amusée qu’à chaque naissance autour de moi, je ne pouvais m’empêcher de faire un gâteau de couches. C’est bien loin de ce que je fais maintenant car j’ai, avec le temps, modifié la tenue du gâteau et j’ai pris en compte les remarques que l’on me faisait.

Au début, je mettais des couches pour nouveaux-nés mais quand les gens démontaient le gâteau, les couches étaient devenues trop petites… Eh oui, je n’avais pas pensé que le Diaper Cake offert allait devenir un élément de déco et que les gens le garderaient très longtemps sans le démonter. J’ai même un ami qui en a un depuis bientôt 2 ans dans la chambre de sa fille. Du coup, je mets des tailles 4 (7-18kg), ça laisse un peu de temps.

Pendant des années, mon entourage m’incitait à me faire connaître et à montrer ce que je faisais mais j’étais très réticente. Les réseaux sociaux me faisaient peur : exposer mon travail c’était plaire mais aussi déplaire et quand on fait les choses avec son cœur les critiques sont toujours dures à entendre.

Voilà 9 ans bientôt que je me fais un peu plus connaître, j’ai fait découvrir ce cadeau de naissance à la société qui m’emploie et du coup, quand un très bon client devient papa, mon entreprise me commande un gâteau de couches. Et le bouche à oreille a commencé à porter ses fruits et il y a 2 ans un de ces clients m’a commandé un gâteau pour l’offrir à son tour.

C’est ce client qui m’a poussée à avoir confiance en moi et à me lancer. Et pour sa 1ère commande, pour une petite fille, j’avais fait un gâteau très doux en jaune et rose mais je n’étais pas super contente de moi, il manquait quelque chose mais quoi ?? Et puis j’avais envie de faire des choses différentes qui me ressemblent plus, alors me voilà partie sur un 2ème gâteau en écru et marron.

Lorsque mon fils est rentré à la maison et qu’il a vu les 2 gâteaux, il est allé vers le 2ème et m’a dit « Maman ! Il est magnifique ton gâteau !! ».

J’ai envoyé les photos du 1er gâteau à mon client en lui disant que je lui proposais 2 choix, il a été ravi du 1er. Et lorsque je lui ai envoyé les photos du 2ème, je me suis dit qu’il allait être choqué… et surprise :  il a été emballé !!! Pour moi, cela a été un tournant et à chaque fois que je regarde les photos de ce gâteau je me dis que j’ai bien fait d’oser ! Maintenant je fais des Diaper Cakes à ma façon !

Ce client continue de me passer des commandes juste en me donnant un budget maxi et le sexe du bébé, j’ai libre choix sur tout ! Voilà maintenant 2 ans que je m’éclate à faire de chaque Diaper Cake une nouvelle création. C’est ce que j’ai toujours voulu.

Chaque pièce est différente et surtout les personnes qui le reçoivent en cadeau savent que c’est du 100% personnalisé. Chaque gâteau de couches correspond à un bébé.

Je prends beaucoup de plaisir à faire les achats pour chaque gâteau pour que tout soit coordonné, je me documente pour connaitre les tendances en puériculture, les coloris,… et surtout je conçois chaque gâteau comme si je le faisais pour une amie, je soigne les détails et j’y mets tout mon cœur.

La structure est solide, j’ai déjà expédié sur Paris et Aix en Provence. Ils peuvent être aisément manipulés par un papa ou un petit enfant (ou un homme d’affaires !).

Faire un gâteau de couches c’est 3-4 heures de boulot et lorsque je me lance dans de la couture dessus cela peut prendre du temps. Mais c’est un vrai bonheur quand j’en termine un. J’ai même du mal à les voir partir… Je bouillonne d’idées !! Je sais déjà ce que j’ai envie de faire pour les prochains.

Je travaille aussi avec du Kaloo, ils ont de beaux produits. J’aimerais faire évoluer mon activité vers la Baby-Shower toujours avec mes Diaper Cakes, mais on verra dans quelques temps…

En créant ma page Facebook, j’ai ouvert une partie de mon book aux autres et lorsque j’ai mis mes 1ers clichés j’ai énormément angoissé… Aujourd’hui je suis rassurée même si ce n’est pas une page publique et qu’elle reste ouverte à mes amis. Je dois encore faire un effort d’ouverture…

Retrouvez toutes les créations de Françoise
sur la page Facebook des « Diapers Cake » : Cliquez ici

Suivez-la sur Twitter : Cliquez ici

Une autre création originale de Françoise

Articles similaires

Vos commentaires

  1. Le recyclage de couches usagées
    12 janvier 2015 à 9 h 46 min - Répondre

    […] témoignage de Françoise Vermorel, la créatrice française des diaper cakes ou gâteaux de couches, de plus en plus à la mode pour faire un cadeau de naissance et fêter l’arrivée de bébé […]

Donnez votre avis à propos de cet article

Code de sécurité Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Lire plus :
Au coeur des émotions de l'enfant par Isabelle Filliozat
Au cœur des émotions de l’enfant par Isabelle Filliozat

Isabelle Filliozat est psychothérapeute, formatrice en relations humaines et communication,...

Fermer