Le Baï Jia Bei, la couverture aux 100 vœux

Le Baï Jia Bei, la couverture aux 100 vœux
3.75 (75%) 4 votes

Le Baï Jia Bei (couverture aux 100 vœux), nous vient du nord de la Chine et conquiert de plus en plus de futures mamans tant sa réalisation est emprunte de symbolique

Tout comme le Bola ou encore le Belly Painting, voilà encore un objet qui séduit les futures mamans et leur famille, à la recherche de traditions autour de la naissance. Le Baï Jia Bei, plus communément appelé la couverture aux 100 vœux, est une couverture que l’on réalise soi-même pendant que l’on attend bébé.

Le Baï jia Bei : la couverture aux 100 voeux

Le principe est aussi simple que poétique : demander à 100 personnes de son entourage (famille, amis, collègues) d’offrir à la maman un carré de tissu de 20 cm x 20 cm, 100% coton, spécialement choisi pour le bébé à naître, et d’y joindre une carte (faite maison ou dénichée dans le commerce) sur laquelle ces personnes écrivent un souhait, un vœux, pour le bébé et sa vie future.

Reste à la maman la tâche minutieuse de coudre ensemble tous les morceaux de tissus qui viendront alors créer un patchwork de couleurs et de douceur pour bébé.

Le Baï Jia Bei (couverture aux 100 vœux), nous vient du nord de la Chine et conquiert de plus en plus de futures mamans tant sa réalisation est emprunte de symbolique.

Prendre le temps de coudre un Baï Jia Bei est, en effet, pour beaucoup de futures mamans, un acte d’amour, un premier geste qui relève un peu de la nidification animale. La couverture aux 100 vœux sera prête pour accueillir bébé dès sa naissance, pour l’envelopper de douceur mais pas seulement.

Les vœux qui sont joints au Baï Jia Bei rappellent les bonnes fées se penchant sur le berceau du nouveau-né. Ils se chargeront d’envelopper bébé de bienveillance et, l’espère-t-on de bonheur.

Selon la tradition, le Baï Jia Bei est, en plus des vœux, chargé de chance et d’énergie. Les cartes sont généralement conservées dans la boîte à souvenirs comme autant de petits trésors que l’on pourra relire à son enfant plus grand.

Enfin, le Baï Jia Bei permet de se regrouper autour de la future maman et de son bébé à naître, dans un projet commun où chacun a sa petite part, où tout le monde pense au futur bébé et prépare son arrivée de façon bienveillante.

Si toutefois l’idée vous séduit mais que vous ne vous sentez pas assez habile de vos mains pour coudre ensemble tous les morceaux de tissu, il existe de nombreux sites qui vous proposent de réaliser le Baï Jia Bei pour vous.

Et enfin, si vous avez « raté » le coche du Baï Jia Bei et de son patchwork aux airs de conte de fées, pourquoi ne pas en réaliser un après la naissance de bébé ? Pour son premier anniversaire ou l’un des suivants ? Ce peut être une belle idée pour regrouper la famille et les proches autour d’un événement de la vie de votre bébé.

 


Cet article vous est proposé par www.privatebebe.com

En savoir plus, cliquez ici

Articles similaires

Vos commentaires

  1. Audrey
    17 août 2014 à 17 h 16 min Répondre

    J’ai porté un bola tout au long de ma grossesse et je suis particulièrement sensible aux symboles. Cette couverture est un formidable cadeau de naissance. J’en avais entendu parlé mais je pensais qu’on la devait aux Amish de Pennsylvanie (sans doute à cause du patchwork…). Et puis on peut aussi en réaliser une plus petite (20 ou 50 vœux) et personnaliser les morceaux de tissu. Merci d’avoir fait émerger toutes ces idées !

Donnez votre avis à propos de cet article

Code de sécurité Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Lire plus :
Formation aux premiers secours pour les parents

Formation aux premiers secours pour les parents. Si la majeure...

Fermer