« Maman, je m’ennuie… » : Tant mieux !

Votez pour cet article

Ennui – « Maman, je m’ennuie… » : Tant mieux ! Dans notre société, l’inactivité est très mal vue. Il faut que chaque heure ait son occupation et l’art de ne rien faire n’est plus vu que comme un signe de fainéantise. De plus, les parents se montrent souvent inquiets et déploient des trésors d’ingéniosité pour trouver de quoi occuper leur enfant lorsqu’il semble s’ennuyer.

Les bénéfices de l'ennui chez l'enfant

L’ennui, un moteur psychique bénéfique

S’il est important que les enfants aient des activités, des interactions ludiques et éducatives, il est tout aussi important pour leur développement de s’ennuyer.

Or, dans notre société, il n’y a plus de place pour l’ennui, les petits sont les premières victimes de notre rythme effréné et surtout, en espérant leur offrir les meilleures chances possibles de réussite, on a tendance à multiplier les activités : sport, musique, langues étrangères. Enfin, même dans les moments où l’enfant pourrait ne rien faire, il se retrouve devant la télévision, un ordinateur, une tablette ou encore une console de jeux…

Dans la littérature consacrée au développement des enfants et à la parentalité, les spécialistes s’accordent à dire que de l’ennui vient la créativité. Le Dr Teresa Belton, auteure de nombreuses publications notamment sur l’ennui, a publié en 2013 un article dans lequel elle donnait les résultats de ses recherches sur l’ennui.

C’est en menant une étude sur l’influence de la télévision sur l’imagination des enfants, qu’elle a commencé à penser que l’ennui pouvait avoir des bénéfices.

Elle a donc cherché à rencontrer des créatifs ayant écrit sur l’influence de l’ennui sur leur travail. Tous ont expliqué s’être souvent ennuyé durant leur enfance et avoir, durant ces moments d’ennui, exploré leur imaginaire et leur créativité comme à aucun autre moment. De même, une fois adulte, ces moments d’ennui leur ont permis de prendre du recul sur un travail en cours sur lequel ils bloquaient, ou de développer de nouvelles idées.

Lorsque l’on s’ennuie, on prend le temps d’observer, de laisser librement courir ses pensées, on cherche des idées d’occupation, on se recentre sur soi, sur la réflexion.

Pour que nos enfants puissent développer toutes leurs intelligences (logique, verbale mais également émotionnelle, naturaliste), il est donc tout aussi important de les stimuler que de leur laisser du temps pour s’ennuyer.

Articles similaires

3 Commentaires

  1. elvine
    22 janvier 2015 à 11 h 39 min Répondre

    Haaa ça déculpabilise franchement de lire ça…
    Je me souviens du coup, de ces trop longues heures de cours d’ennui au lycée où mon esprit s’envolait loin dehors en regardant les feuilles dans les arbres et où j’ai pu rêvé un peu, beaucoup !

    • Audrey privatebebe
      22 janvier 2015 à 22 h 10 min Répondre

      Comme pour tout, c’est une question de mesure… Doser ennui vs occupation, c’est important. 😉

  2. Claire
    17 février 2015 à 8 h 21 min Répondre

    Bonjour,
    Je suis tout à fait d’accord, il faut aussi les stimuler que les laisser s’ennuyer. Les deux sont importants pour leur développement. 🙂

Donnez votre avis à propos de cet article

Code de sécurité Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Lire plus :
Surprotection maternelle : le syndrome de la maman poule

la surprotection de l'enfant : Et si bien éduquer son...

Fermer