Astuces pour aider bébé dans l’acquisition du langage

Astuces pour aider bébé dans l’acquisition du langage
Votez pour cet article

Acquisition du langage – En moyenne, les premières syllabes simples seront formées par bébé vers 6 mois. Entre 6 et 12 mois, il commencera à les associer entre elles plus consciemment et formera ses premiers mots vers 1 an, puis, entre 1 et 2 ans, il en acquerra entre 10 et 20 pour en maîtriser 100 à 200 vers 2 ans.

Commencez à raconter des histoires à l’aide de livres simples et très imagés.

Astuces pour aider bébé dans l’acquisition du langage

Chaque enfant évolue à son rythme et, sauf à ce que votre petit ne cherche absolument pas à former des sons et des mots, il n’y a pas lieu de s’inquiéter s’il prend son temps pour parler. Certains sont plus «physiques», d’autres plus «verbaux», et l’on fait difficilement toutes les acquisitions en même temps. Cependant, tout en respectant le rythme de votre bébé, il est important de l’aider dans son acquisition du language : on apprend que ce que l’on nous enseigne…

Voici cinq petites habitudes à prendre pour aider bébé à parler :

Parlez-lui beaucoup ! On l’a vu, le fœtus entend et enregistre déjà beaucoup de choses intra-utérin (lire notre article sur le bola de grossesse) À sa naissance, il sait différencier sa langue maternelle des autres langues, la voix de ses parents etc. Il est donc important de lui parler avant même sa naissance. Puis, une fois né, décrivez ce que vous faites, prenez l’habitude de beaucoup lui parler avec douceur et clarté.

La lecture, le plus tôt possible ! Commencez à raconter des histoires à l’aide de livres simples et très imagés, le plus tôt possible. Cela peut être l’un des rituels du coucher qui aidera bébé à se préparer pour le sommeil mais pas seulement. Trouver des moments de calme, de câlins dans la journée et prendre le temps de lui lire une histoire est tout aussi important. L’air de rien, en entendant les mêmes mots associées aux mêmes images, bébé enregistre ! Dès qu’il commence à y être réceptif, foncez !

Le baby sign : nous l’avons vu, les bébés dont les parents ont pratiqué le langage du baby sign parlent souvent mieux et plus tôt notamment parce qu’ils ont pu s’exprimer tôt et ont senti qu’on les écoutait.

L’étiquetage : si parler et décrire ce que l’on fait au quotidien sous forme de phrases simples mais construites est important, «étiqueter» l’est tout autant pour son acquisition du langage. Montrez les objets et tout ce qui entoure votre petit en les nommant distinctement avec pour règle : un objet > un mot. Montrez le chat et dites juste «chat».

La précision : soyez précis, ne généralisez pas. Par exemple, si vous montrez les oiseaux de votre jardin, donnez leur nom exact. Dites «pie» pour une pie et non simplement «oiseau». Dites «bottes» pour des bottes, et non «chaussures», «sac à main» ou «sac à langer» et non juste «sac». Plus vous serez précis, plus son vocabulaire s’enrichira et son langage se développera.

Ne bêtifiez pas : bien que ce soit tentant et que l’on puisse être gaga, limitez au maximum le langage bébé… Ne dites pas «bibi» pour le biberon, «lolo» pour le lait, «dada» pour le cheval ou encore «teuteute» pour sa tétine. Il choisira lui-même de simplifier à sa convenance ce qu’il ne parvient pas à prononcer.

Les enfants apprennent à maitriser leur langage à leur propre rythme. Chez certains l’acquisition du langage se fait plus tôt que chez d’autres alors que certaines capacités mettent plus de temps à se développer. Si vous avez un doute quant à l’acquisition du langage de votre enfant, n’hésitez pas à en parler à votre pédiatre.

Articles similaires

Donnez votre avis à propos de cet article

Code de sécurité Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Lire plus :
Au coeur des émotions de l'enfant par Isabelle Filliozat
Au cœur des émotions de l’enfant par Isabelle Filliozat

Isabelle Filliozat est psychothérapeute, formatrice en relations humaines et communication,...

Fermer