Des méduses dans la fabrication des couches bébé ?

Votez pour cet article

Méduses et couche – De la chair de méduse bientôt dans les couches ? Avouez qu’il y a de quoi être…médusé ! Parce que les méduses sont une plaie de plus en plus envahissante en Israël (le réchauffement climatique ayant augmenté la température de l’eau pour la rendre plus qu’accueillante pour ces gluantes bestioles), provoquant non seulement la peur des baigneurs mais également la destruction de pipelines, une start-up a eu l’idée saugrenue d’utiliser ces nouveaux envahisseurs pour en faire un matériau ultra-absorbant, notamment à destination des couches-culottes…

 

Les couches utiliseront de l'hydromash à la place des polymères super-absorbants qui se décomposent mal dans la nature

 

Des méduses bientôt dans ta couche

C’est en souhaitant créer une alternative biodégradable aux actuelles matières absorbantes et en remarquant que les méduses, composées à 90% d’eau, pouvaient absorber une quantité énorme de liquide sans que leur corps ne se dissolve que des chercheurs de l’Université de Tel Aviv ont commencé à apercevoir un début de solution.

Partant de ces recherches, Cine’al a développé un matériau élaboré à base de méduses, dont les capacités d’absorption seraient largement supérieures au plus absorbant des essuie-tout. Ces derniers, en matière synthétique, mettent des décennies à se dégrader. Il en va de même pour les couches et les serviettes hygiéniques.

La start-up mise donc sur la biodégradabilité d’Hydromash, cette nouvelle matière ultra-résistante, élastique et absorbante dont ils sont en train de peaufiner les atouts en vue de son utilisation dans les tampons et serviettes hygiéniques, les éponges médicales, les essuie-tout et les couches de nos bambins !

Avec une moyenne de 70 kgs de couches jetées par année et par bébé, la biodégradabilité sur laquelle comptent se placer Cine’al et ses investisseurs semble promettre un avenir tout tracé à la commercialisation de cette invention. Et lorsque l’on pense que le meilleur remède contre l’urticante brûlure de la méduse est l’urine, on se dit que la boucle est bouclée !

 

Articles similaires

2 Commentaires

  1. Elodie
    19 juin 2014 à 21 h 38 min Répondre

    Sacrée histoire !! J’ai hâte de voir ces couches sortir sur le marché car franchement fallait y penser !

  2. Le recyclage de couches usagées
    12 janvier 2015 à 9 h 45 min Répondre

    […] C’est en souhaitant créer une alternative biodégradable aux actuelles matières absorbantes et en remarquant que les méduses, composées à 90% d’eau, pouvaient absorber une quantité énorme de liquide sans que leur corps ne se dissolve que des chercheurs de l’Université de Tel Aviv ont commencé à apercevoir un début de solution. Des méduses bientôt dans ta couche ? […]

Donnez votre avis à propos de cet article

Code de sécurité Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Lire plus :
Quel prénom allez-vous choisir pour Bébé ?

Le palmarès des prénoms 2014 vient de paraître et vous...

Fermer