Isolement des mamans : 6 bonnes idées pour en sortir

Isolement des mamans : 6 bonnes idées pour en sortir
Votez pour cet article

Isolement des mamans  – Une étude réalisée en 2012 le démontre, les parents d’aujourd’hui sont bien plus dans l’isolement qu’ils ne l’étaient auparavant. Éloignement géographique de la famille et de la famille élargie, grands-parents qui ne souhaitent plus s’investir comme le faisaient les générations précédentes, divergences d’opinion sur l’éducation, sont autant de facteurs qui isolent les jeunes parents.

Organisez des rencontres, des pique-niques et des promenades entre mamans

Isolement des mamans : 6 bonnes idées pour en sortir

Cette étude tend également à montrer que cet isolement a des conséquences non seulement sur les parents (fatigue, dépression post partum plus longue) mais également sur le couple (tensions) et sur le bébé. Il est donc primordial de ne pas se laisser enfermer dans cet isolement et il existe de nombreuses astuces pour y remédier

Se tourner vers les professionnels de la petite-enfance peut être une des solutions à envisager.

De mieux en mieux informés sur ces nouvelles difficultés, les pédiatres, sages-femmes et auxiliaires de puériculture sont à même de répondre à vos questions. En effet, l’une des conséquences de cet isolement est son côté anxiogène.

Faute d’avoir des référents familiaux de proximité, les parents se sentent plus facilement inquiets et désemparés devant les problèmes de santé parfois anodins de leur tout-petit. Trouver, par exemple, un pédiatre à l’écoute et disponible aussi par téléphone pour vous rassurer rapidement, peut permettre de désamorcer bien des angoisses. Certains de ces professionnels de la santé se réunissent pour proposer des ateliers ou des conférences sur la maternité et la petite enfance.

Se rendre dans des maisons vertes

Initiées par Françoise Dolto, ces maisons vertes sont des lieux, à accès libre et gratuit, de rencontre et de jeux pour les tout-petits et leurs parents. C’est l’endroit idéal pour souffler un peu en laissant bébé jouer pendant que les parents peuvent parler, boire un café, faire connaissance.

Aller dans un poussette-café

Les Poussette-cafés sont en plein essor. Le principe : un café, un restaurant dédiés aux parents et leurs enfants afin de permettre échanges et détente pour chacun d’eux. Certains privatisent les lieux pour quelques heures par mois, d’autres sont entièrement conçus dans ce but. Renseignez-vous, il en existe sans doute un près de chez vous !

Les activités Parents-bébé

Nombreux sont les ateliers et activités ouverts dédiés aux bébés accompagnés d’un ou des deux parents : baby-yoga, ateliers massage bébé, ateliers de portage, éveil musical, playgrounds, bébés nageurs etc. sont autant de lieux qui vous permettront de rencontrer d’autres parents, de lier de nouvelles amitiés et de voir du monde !

Adoptez des grands-parents de cœur

Et pourquoi pas tenter de vous créer une famille de proximité ? Si les jeunes parents sont nombreux à être loin de leur famille, la réciproque est évidente ! De nombreux grands-parents ne peuvent voir leurs petits-enfants autant qu’ils le souhaiteraient, d’autres sont seuls et sans descendance…

Regardez autour de vous, dans votre quartier, votre ville ou votre village, renseignez-vous auprès des services sociaux de votre ville… Les bénéfices sont nombreux pour votre bébé, vous-mêmes et la personne âgée. La transmission du savoir d’un papy ou d’une mamie est précieuse pour un tout-petit et dans le même temps, la présence de jeunesse, de bruits et de stimulation permet aux personnes âgées de garder du tonus, de retrouver un sens, un but dans la vie… Il existe même des sites internet proposant de mettre en relation des papy et mamie isolés avec des petits-enfants en manque de grands-parents !

Organiser des rencontres, des pique-niques et des promenades

Après avoir fait des rencontres avec d’autres parents ayant des enfants dans la tranche d’âge du vôtre (dans les lieux précités ou encore à l’école, à la crèche, à la halte-garderie), proposez et organisez des rencontres, des promenades, des goûters ou encore des pique-niques.

Vous serez étonnés de voir comme ces invitations sont reçues avec bonheur, car si vous-mêmes êtes isolés, il y a de fortes chances que d’autres parents soient dans votre situation ou, tout simplement, aient envie de se poser un peu. Et s’il y a bien un moment où les enfants et bébés sont tranquilles, c’est lorsqu’ils sont avec d’autres petits.

Certaines mamans ont même lancé des groupes sur les réseaux sociaux et organisent régulièrement des rencontres ouvertes à toutes les mères de leur région. Ces rencontres remportent un franc succès. Peu importe le lieu choisi : parc, restaurant «baby-friendly», clairière, ou encore chez les uns et les autres lorsque le nombre reste assez restreint, ces petites parenthèses sont bénéfiques pour les parents (qui peuvent échanger, rire et se détendre) comme pour les tout-petits (qui se sociabilisent en s’amusant).

L’isolement des parents  avec Karine Boyer-Kempf,  accompagnée des mamans blogueuses Anne « Chocophile » (Tout et rien à la fois) et Catherine « Mme déjantée » (Lesvendredisintellos.com) qui apportent leur témoignage et proposent de nombreux conseils aux auditeurs.


Découvrez l’émission de radio « De parents à parents »

Crédit photo Thierry Kiefer

Lisez le témoignage de Cécile dans notre rubrique « Histoires de mamans »

 


Cet article vous est proposé par www.privatebebe.com

Sortir de l'isolement et partager avec sa famille éloignée

Articles similaires

3 Commentaires

  1. PapaPanique
    30 avril 2014 à 15 h 47 min Répondre

    Personnellement, je suis éloigné de mes parents et même si je trouve fort dommage qu’ils ne voient pas leur petite fille grandir, je ne ressent pas réellement d’éloignement vis à vis d’eux. Téléphone et Skype aident à combler la proximité physique. En tout cas pour moi, je ne pense pas que ce soit le cas de tous, étant fils unique, je pense que je me suis forgé des habitudes de loup solitaire 😉

    Sinon j’ajouterais juste un petit point à l’article: Les associations !
    De nombreuses personnes créent des associations et donnent de leur temps pour venir en aide aux familles, les former sur des sujets, les faire se rencontrer autour d’activité,…
    Je suis tombé aujourd’hui par exemple sur une asso malheureusement un peu trop éloignée de chez nous mais qui propose des ateliers super sympas autour du portage, de l’aromathérapie etc.

  2. Audrey privatebebe
    1 mai 2014 à 14 h 33 min Répondre

    Le souci de l’isolement, c’est surtout bien souvent le manque de relais possibles. Avoir de la famille près de soi, à condition qu’elle soit demandeuse, c’est aussi pouvoir s’offrir des petites pauses parfois bien nécessaires (s’occuper d’un bébé ou d’un petit enfant demande une grande énergie) à la fois pour se reposer mais également pour se retrouver soi-même ou entre conjoints. Merci pour le point « associations », c’est en effet aussi une très bonne solution.

  3. EN apprendre plus
    16 mai 2014 à 13 h 04 min Répondre

    Très bon raisonnement, qui donne matière à réfléchir !

Donnez votre avis à propos de cet article

Code de sécurité Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Lire plus :
Formation aux premiers secours pour les parents

Formation aux premiers secours pour les parents. Si la majeure...

Fermer